FLASH INFOS...

Pas de prof, pas de cours … pas de cours mais passe ton bac !

Depuis la rentrée de septembre, le Rectorat et l’Inspection Académique ne semblent pas réagir quant au non-remplacement d’un certain nombre d’enseignants au Lycée Joliot Curie.

Malgré les très nombreux courriers de la part de l’Association des Représentants des Parents d’Elèves (APAL), malgré les mails des parents, le désarroi est à son comble. A l’approche des épreuves de spécialités du baccalauréat, dont le coefficient est élevé, certains élèves vont réviser sur l’inexistence de cours. Ajoutées au climat anxiogène de la crise sanitaire, les conséquences sont dramatiques pour l’avenir postbac de ces élèves. Leurs projets et leur motivation font place à l’incertitude et à un mal-être, avec la sensation d’être laissés pour compte.

Le Rectorat ne semble pas saisir la notion de devoir envers les élèves et leurs familles, la lourdeur administrative enraille le système, les défaillances du système et la non-communication entre les services pénalisent les lycéens, déjà très touchés par la réforme du lycée et la crise sanitaire. Nous parlons là d’une génération sacrifiée !

Sans nul doute, l’absence d’enseignants dans certaines filières reste le maillon faible de l’Education Nationale dont personne ne semble se soucier

Quoi de plus normal que de laisser des lycéens sans professeur depuis la rentrée de septembre et à l’approche des premiers examens ! Quel exemple de non-responsabilité d’une hiérarchie défaillante, dont les lycéens sont victimes. Une prise d’otages bien amère qui montre bien les dysfonctionnements de notre système éducatif face à la pénurie d’enseignants.

 

Article paru dans la République le 24/01/2022